Archive de la rubrique "MontagnArt"

Montagn’Art 2017

samedi 15 avril 2017

MONTAGN’ART 2017 
Visite de l’exposition Impression de Vallées, Artistes en Romanche.

Les futurs exposants de Montagn’Art 2017 qui aura lieu cet été à OZ STATION du 21 au 28 Juillet, accompagnés par des membres du Conseil d’Administration de l’association, se sont rendus au musée Hydrélec de VAUJANY pour y découvrir l’exposition temporaire de peintures et de photographies sur le thème du Patrimoine Industriel de la Vallée de la Romanche. Ils ont pu ainsi découvrir de magnifiques œuvres : peintures et photographies, témoignant du riche passé de la Houille Blanche et immortalisant ses vestiges architecturaux voués à être détruits en partie.

Les peintres et autres artistes ont également pu bénéficier d’une visite de l’ensemble des richesses
du Musée Hydrélec : objets, machines, photos…ce qui a suscité un grand intérêt et surtout l’évocation
de souvenirs et d’anecdotes vécues.

Au cours de la collation qui a suivi à la Mairie de Vaujany, le Président de l’association Bernard François a conté le passé de la vallée et évoqué de multiples sujets en s’appuyant sur l’histoire, la géographie, la géologie et l’architecture. Ce fut un hommage aux ouvrages et paysages façonnés par des hommes courageux qui ont souvent subi bien des fois les débordements de la tumultueuse Romanche.

 

MONTAGN’ART 2016, DÉJÀ 20 ANS !

mardi 12 juillet 2016

MONTAGN'ART-Aff-2016-2016 : Les 20 ans de MONTAGN’ART
L’inauguration de la 20 e exposition Montagn’art a eu lieu le samedi 16 Juillet 2016 au foyer municipal de Bourg d’Oisans, en présence du président de l’association Coutumes et Traditions de l’Oisans Bernard François, du vice-président Oleg Ivachkevitch, du maire André Salvetti, du conseiller départemental Gilles Strappazzon , du conseiller régional et président de la communauté de communes de l’Oisans Christian Pichoud. Les nombreux talents de l’Oisans ont été mis à l’honneur, leur parcours au fil des ans, salué. Des artistes sculpteurs, céramistes, mosaïstes, photographe ou couturière, ont rejoint le groupe des peintres pour présenter leurs œuvres valorisant le patrimoine uissan. Onze tableaux ayant pour thème Les Paysages d’Oisans ont été exposés au concours des peintres. L’aquarelle de Mme Picon-Hostache a été désignée meilleure oeuvre de ce Montagn’art 2016 et sera représentée sur l’affiche publicitaire de 2017. Les nombreux visiteurs ont pu admirer les multiples créations et les costumes traditionnels, choisir des livres, participer à la tombola et voter à bulletin secret pour élire le tableau lauréat du concours. L’Oisans a du talent !

Cliquez-moi Cliquez-moi Cliquez-moi


EXPOSITION SUR L’OISANS :
peintures, créations bois, mosaïques, photographies, livres, costumes traditionnels….
CONCOURS de peinture entre adhérents de l’association sur  le thème « Paysages d’Oisans » avec vote des visiteurs.

ATELIERS CREATIFS : informations et inscriptions sur place.

TOMBOLA

Manifestation organisée par l’association COUTUMES ET TRADITIONS DE L’OISANS

FOYER MUNICIPAL DU BOURG D’OISANS
Du SAMEDI 16 JUILLET au DIMANCHE 24 JUILLET 2016
– En semaine de 14h à 19h
– Les samedis et dimanches de 10h à 19h

– Nocturne le vendredi 22 juillet jusqu’à 22 h 30.


MONTAGN'ART-Aff-2016-


CONFÉRENCE SUR LES PROTESTANTS DE L’OISANS AU XVIE SIÈCLE

Présentée par Bernard François
Samedi 16 juillet 2016 à 17 h –
Salle Polyvalente de Mizoën

     Dès 1562, de nombreux habitants de la vallée du Ferrand vont être acquis aux idées de la Réforme. Mais les guerres de religion vont bouleverser les relations entre les deux communautés, catholique et protestante, jusqu’à l’Edit de Nantes de 1598.

     La révocation de cet Edit, en 1685, qui fut précédée d’un certain nombre de mesures vexatoires, poussera de nombreux réformés de l’Oisans, souvent « nouveaux convertis », à fuir le Royaume. Ce triste exode donnera lieu à de nombreuses arrestations dans des conditions dramatiques et à des condamnations aux galères, voire même à la peine de mort pour trois hommes.
Ces mesures excessives et révoltantes n’empêcheront pas la fuite, vers la Suisse et  l’Allemagne en particulier, de très nombreux montagnards huguenots de l’Oisans qui y apporteront leur savoir-faire.