Archive de la rubrique "Patois"

À la recherche des Patois de l’Oisans

lundi 7 décembre 2020

Les foins à l’Alpe d’Huez. © Gilbert Orcel

SOUSCRIPTION POUR LE LIVRE À LA RECHERCHE DES PATOIS DE L’OISANS
Bulletin de souscription téléchargeable au format PDF en fin d’article. 

Le patois de l’Oisans
Un patrimoine linguistique à préserver
Par Bernard François
Président de l’association Coutumes et Traditions de l’Oisans

Lors d’un Conseil d’administration tenu le 23 novembre 2010, notre président d’honneur André Dode présenta, avec un enthousiasme toujours intact, tout le travail qu’il avait effectué depuis 30 ans sur le patois de la vallée du Vénéon. Il évoqua en particulier la réalisation d’un dictionnaire de 2.000 mots. Sur proposition de Bernard François et d’André Glaudas, le Conseil vota alors à l’unanimité l’acquisition d’un matériel destiné à recueillir et conserver pour les générations futures le maximum de témoignages en patois de l’Oisans.
Lionel Albertino fut chargé de sélectionner ce matériel permettant ainsi de constituer cette précieuse base de données. Un groupe se constitua autour d’André Dode et de Gilbert Orcel.

En avril 2011 fut adressée à la Communauté de Communes, par l’intermédiaire de son vice-président Pierre Gandit, une demande de subvention pour l’acquisition d’un important matériel informatique et vidéo permettant de mener à son terme cet important projet (ordinateur professionnel, écran, logiciel de montage vidéo, enceintes, camescope numérique, micros-cravates, projecteurs lumineux, etc.) La Com-com comprit immédiatement tout l’intérêt de sauvegarder, avant qu’il ne soit trop tard, ces témoignages de « patoisants » et accorda la subvention sollicitée. Nous ne saurions trop remercier tous les élus de l’Oisans de ce soutien appuyé.

Le 9 juillet, 14 personnes se retrouvèrent à l’Alpe-d’Huez afin de tourner une première vidéo. S’y retrouvaient les groupes d’Huez, d’Auris et de Venosc, avec Gilbert Orcel, René Hostache, Gérard Dionnel, Lionel Albertino, et bien sûr André Dode. D’autres réunions suivirent, de nouveau à l’Alpe en janvier 2012, puis dans la foulée à Clavans-en-haut-Oisans. Au cours de l’été, les tournages s’enchaînèrent : Auris, Vaujany, Villar d’Arène, et encore Clavans. Puis ce furent La Garde et Besse. Le réseau s’étoffa grâce au bouche-à-oreille. Au total les patoisants de 8 communes furent enregistrés (28 locuteurs sur 31 recensés).

La base de données comprend aujourd’hui : 239 séquences de films (18 heures de tournage vidéo et 15 h d’enregistrement audio), 2 dictionnaires (Venosc et Huez), 4 référentiels de phrases et expressions en patois (Auris, Besse, Clavans, Huez, Vaujany, Venosc, Villar d’Arène), diverses sources littéraires et linguistiques sur le sujet.

Ces parlers locaux, qui allaient disparaître avec les derniers patoisants, étaient ainsi capturés pour être sauvés de l’oubli. Merci à André Dode d’avoir été le premier à comprendre tout l’intérêt qu’il y avait de conserver ce patrimoine linguistique et de le faire connaître.

La toute récente décision de notre conseil d’administration de réaliser et publier une étude grand public va dans le sens de la réhabilitation de nos langues régionales, pour l’essentiel du francoprovençal, mais aussi, en haut-Oisans (côté Hautes-Alpes), de l’occitan alpin.

Cliquez sur le lien ou sur l’image :  télécharger le bulletin de souscription